• CHANNY EM

Article à la une : «Et si on voyageait mieux ?» #3


Au lieu de surconsommer des voyages, si on se mettait à voyager un peu moins souvent mais mieux ?


Ça veut dire quoi « voyager mieux » ?


Une réponse très subjective à une question qui l’est tout autant :

Serait-ce « faire de chaque voyage, un moment précieux, qu’on pourrait ne pas revivre » ?


En m’interrogeant au départ à titre personnel sur ce sujet, je me suis auto-challengée : Et s’il ne me restait plus qu’une seule carte voyage à jouer, quelle destination serait la dernière ?


Horrible comme question me direz-vous...

Un petit côté sadomasochiste qui m’a par la suite donné l’envie de poser la question à un panel d’une quinzaine de voyageurs aguerris... et le résultat fut à la hauteur de mes interrogations récentes.


J’étais d’ores et déjà convaincue que malgré les classements du type « top 10 des pays à visiter absolument » et compagnie... qui nous forcent quelque peu la main et nous influencent sur notre choix de destination, CHAQUE VOYAGEUR RESTE UNIQUE avec ses propres besoins, ses envies et rêves.

Une destination qui semble être un incontournable d’une vie pour l’un ne le sera pas nécessairement pour son voisin.


Et ce petit sondage fait maison n’a fait que confirmer cette intuition. 16 personnes interrogées, 13 pays différents proposés.


Quasiment aucun consensus, et c’est ce qui rend le sujet d’autant plus intéressant !


Pour revenir au fond de la question, qu’est-ce donc « voyager mieux » ?


Quelques pistes ci-après qui vous permettront, je l’espère, de mûrir votre propre réflexion.


- Voyager mieux en sortant réellement de son confort



Vous me direz que le voyage a pour vertu de nous relaxer, nous faire évacuer le stress du quotidien, pourquoi nous amuserions-nous à jouer avec le feu, ou plutôt jouer avec nos peurs pendant le voyage ?

Et si tout n’était qu’une question d’angle de vue ? Et si demain, on vous annonçait qu’il ne vous restait plus que 24h avant d’être allergique au chocolat, resteriez-vous timide et vous abstiendriez-vous dès maintenant ou profiteriez-vous de ces précieuses 24h ?

La notion de « sortir de sa zone de confort » est très personnelle, mais la mienne serait de me dire, « OK, je ne suis pas très sportive, mais si je m’inscrivais au semi-marathon des sables au Pérou » ? Cela me permettrait de visiter le Pérou de façon « conventionnelle », en agrémentant le séjour d’un petit (grand) défi, qui pour sûr, restera gravé à vie dans ma mémoire, car je ne cours pas tous les jours des semi, et encore moins à l’étranger !

Pour d’autres, cela pourrait être de visiter Bali pendant 3 semaines et consacrer 24h à l’ascension d’un volcan.

Mais également partir en weekend à Stockholm et assumer sa tenue d’Adam et Eve en plongeant tout nu dans le lac gelé, comme le font nos voisins Suédois dans une normalité déconcertante pour nous.

Parfois, on pense sortir de sa zone de confort, en allant dormir chez l’habitant, une expérience riche en tout point. Attention toutefois à ne pas se retrouver dans une version édulcorée de l’expérience « chez l’habitant » construite de toute pièce pour nous ‘touristes’.


- Voyager mieux en étant responsable



On parle souvent de la notion d’écoresponsabilité qui a le vent en poupe chez nous. Plus que d’être en vogue, il semble bien que cette prise de conscience commence à s’ancrer dans nos petits gestes du quotidien.

Ce qui peut être déstabilisant en voyage, notamment en Asie, est que cette notion n’est pas nécessairement LA priorité (ex : face cachée des îles paradisiaques avec l’envers du décor : déchèterie à ciel ouvert).

Est-ce toutefois une raison pour oublier nos nouveaux (ou pas si nouveaux) bons réflexes ?

Tout comme à la maison, en voyage, on s’adapte à notre environnement : en privilégiant l’achat de produit locaux, en laissant le moins de traces possibles après notre passage.


Associée à la notion de responsabilité, celle de RESPECT :


  1. Respect des populations, évitons de prendre en photo des enfants tout sourire sans demander leur consentement et celui des proches qui l’accompagnent (pensez à un touriste/inconnu en France qui prendrait votre enfant en photo dans la rue sans vous demander votre autorisation…).

  2. Respect de la faune : je ne vous apprends rien, se balader à dos d’éléphant… est bien souvent synonyme de maltraitance pour ces animaux majestueux.

  3. Respect des sites historiques : il est impossible de mettre sous cloche certains sites, sites qui se dégradent au fil du temps,malheureusement en partie de par notre présence. L’interdiction de toucher les statues dans un temple Thaïlandais, ce n’est pas nous embêter, non, non, je vous le jure ;)

  4. Respect des traditions : la beauté de notre monde est sa diversité de cultures, religions, différences. Au Japon, se déchausser en étant invité chez son hôte est du bon sens et preuve de respect. S’adapter à la culture locale vous aidera grandement à vous faire accepter et communiquer, créer des liens, peut-être éphémères mais tellement agréables.




- Voyager mieux en prenant son temps


Sans le savoir, je me suis révélée être une adepte de « Slow Travel » (« Voyage lent », ou encore prendre son temps).

Je vous passerai les dictons qui disent que le chemin fait partie du voyage.

Mais, effectivement, prendre son temps pour visiter, flâner, observer, ne rien faire pendant le voyage, ne peut être que bénéfique.

Quand visiter New-York peut se faire en 4 ou 5 jours, je me disais que 10 jours était un minimum.

Quand beaucoup visitent la Thaïlande en 2 semaines, je me disais, lors de mon premier voyage sur place, qu’un mois n’était pas de trop.

Le dilemme est réel : Vaut-il mieux partir une fois dans l’année, mais longtemps, ou échelonner ses voyages pour partir moins longtemps mais plus souvent ?


Pour vous convaincre : quand on prend son temps, on évite les « circuits touristiques ».


Pourquoi s’efforcer d’enchaîner 10h de visite dans la journée au pas de course quand on peut se laisser tenter par une seule visite pertinente par jour (ou une toutes les 2/3 jours), suivie d’une session de snorkelling et discussion existentielle en refaisant le monde avec le barman de la petite paillote du coin (propos issus de fait réels).

Les jours de grande forme, prenons le temps de se faire une grande randonnée de plusieurs heures, celle qui nous permet de nous dépasser physiquement et mentalement et de gagner à la toute fin le cadeau tant attendu « whaou, la vue !!! ».

Avoir un palmarès de voyage permet probablement de briller en société, mais il n’y a aucune honte d’assumer que l’on préfère « avoir visité moins de pays,mais putain, qu’est-ce que c’était kiffant à chaque fois ! »




Nous ne pouvions conclure cet article sans aborder brièvement les fameuses

13 destinations … pour faire un clin d’œil à nos contributeurs !


Milles mercis à eux d’avoir pris quelques minutes précieuses pour répondre à notre lubie du moment.


L’objectif n’est nullement de vous faire adhérer à ces 13 destinations et de vous inciter à faire un mini tour du monde (ce serait contraire à l’ADN de cet article qui porte sur le « voyager mieux »), mais plutôt de vous donner en quelques mots un aperçu de l’intérêt de ces destinations.


Et dans un contexte aussi mouvementé que ces derniers mois (virus dont on ne préfère pas prononcer le nom), cet exercice de « dernier voyage » n’a jamais été aussi proche de la réalité qu’aujourd’hui.



Si tu n’avais le droit qu’à une seule « carte voyage », une seule destination et plus le droit de voyager ensuite, quelle serait-elle ?



« La Norvège, j’irai voir nager les narvals dans les fjords norvégiens et je finirai chacune de mes journées par une randonnée à la tombée de la nuit avec une descente dans la poudreuse de nuit, seulement éclairé par la verte lumière des aurores boréales »


« Le Canada, pour les grands étendues sauvages, la beauté de sa nature. Observer les baleines, se promener au milieu des forêts majestueuses, admirer le lac d’Alberta, trinquer avec un gentil Québécois ! »


« L’Islande pour son authenticité préservée, ses paysages lunaires qu’on ne retrouve nulle part ailleurs, et se retrouver seul, privilégié dans un cadre exceptionnel. »


« Le Japon pour la diversité qu’offre le pays, pour ne pas dire ses contrastes : à la fois paisible et tranquille, dans les Alpes japonaises par exemple, et vibrant dans ses mégalopoles, vivant, délirant. »


« L’Ouest des États-Unis pour son cadre naturel exceptionnel : les grands étendues, les déserts, parcs nationaux, le mythique Grand Canyon, Monument Valley, les forêts de Yosemite. Et de l’autre côté, les clichés que sont Las Vegas, Los Angeles et San Francisco notamment. »


« Bali, pour son cadre, la douceur de vivre, le rythme, les décors, les sports qu’on peut pratiquer, le soleil, la plongée, la culture et la sympathie des Balinais. En évitant les attractions un peu surfaites et créées pour le tourisme, il reste de très belles choses à voir ! »


« Le Brésil, pour découvrir une culture différente, pour la beauté des paysages, pour son carnaval, pour les spécialités locales, pour observer la diversité dans sa population même… et parce qu’on aime l’Amérique Latine ! »


« L’Égypte, un rêve depuis toujours. Les mystères autour de ce pays m’attirent et me fascinent. »


« L’île de La Réunion, pour ses paysages (mer, forêt, montagne et volcan), son climat, sa diversité de population, de religions, toute cette richesse concentrée sur une petite île. C’est un bon package ! »


« La Polynésie française, pour s’évader à l’autre bout du monde dans un décor idyllique. Profiter d’une douceur de vivre inégalable. Apprendre à ne rien visiter, rien faire et juste vivre l’instant présent. »


« La Laponie, pour être au plus près de la nature, de la neige, l’immensité des étendues, voir des rênes, chasser les aurores boréales, profiter de l’atmosphère chaleureuse et cocooning. »


« La région des Chutes Victoria, entre la Zambie et le Zimbabwe. C'est le voyage dont je rêve depuis longtemps parce que cet endroit me semble magique, majestueux, et préservé. Le berceau de l'humanité quand même ! »


« La Nouvelle-Zélande, tellement loin, mystérieuse, riche de paysages et de faune. Une découverte qui s’annonce être +++ »


0 commentaire

Posts récents

Voir tout